• Esperanto 
  • Français 

Manifeste de Prague


Manifeste de Prague


Le Manifeste de Prague a été élaboré en 1996, lors du congrès international d'espéranto de Prague. On y aborde les principaux buts que le mouvement espérantophone s'est donné. La Société québécoise d'espéranto souscrit à ces buts, et promeut l'espéranto pour l'atteinte de ceux-ci.

Nous, membres du mouvement mondial pour la promotion de la langue internationale espéranto, adressons ce manifeste à tous les gouvernements, à toutes les organisations internationales et à toutes les personnes de bonne volonté, déclarons notre inébranlable attachement aux objectifs définis ci-dessous, et invitons chaque organisation et chaque individu à se joindre à nos efforts dans ce sens.

Lancé en 1887 comme projet de langue auxiliaire pour la communication internationale, l'espéranto s'est rapidement développé pour devenir une langue vivante, riche en nuances. Depuis plus d'un siècle, l'espéranto fonctionne et rapproche des hommes par delà les barrières linguistiques et culturelles. Entre-temps, les objectifs de ses utilisateurs n'ont rien perdu de leur importance ni de leur actualité. Ni l'utilisation au niveau mondial de quelques langues nationales, ni les avancées en matière de techniques de communication, ni même l'invention de nouvelles méthodes d'enseignement des langues ne permettront de concrétiser les principes suivants, que nous considérons comme essentiels dans un ordre linguistique juste et efficace.

1 DÉMOCRATIE
Un système de communication qui privilégie toujours certains citoyens, mais exige d'autres qu'ils consentent des années d'effort pour atteindre un degré moindre de compétence, est fondamentalement antidémocratique. Bien que l'espéranto, comme toute langue, ne soit pas parfait, il dépasse de loin tous ses rivaux comme moyen de communication égalitaire à l'échelle mondiale.

Nous affirmons que l'inégalité linguistique entraîne une inégalité de communication à tous les niveaux, y compris au niveau international. Nous sommes un mouvement en faveur d'une communication démocratique.

2 ÉDUCATION TRANSNATIONALE

Toutes les langues ethniques sont liées à certaines cultures et à certaines nations. Par exemple, l'élève qui étudie l'anglais découvre aussi la culture, la géographie et les systèmes politiques des pays anglophones, principalement des États-Unis et du Royaume-Uni. L'élève qui étudie l'espéranto découvre un monde sans frontières où il se sent chez lui dans chaque pays.

Nous affirmons que l'éducation dans une langue, quelle qu'elle soit, impose une certaine vision du monde. Nous sommes un mouvement en faveur d'une éducation transnationale.

3 EFFICACITÉ PÉDAGOGIQUE
Seul un faible pourcentage de ceux qui étudient une langue étrangère la maîtrisent vraiment. En espéranto, l'acquisition d'une aisance complète est possible, même en autodidacte. Diverses études ont montré que l'espéranto est utile comme préparation à l'apprentissage d'autres langues. Il a aussi été recommandé comme élément essentiel dans des cours de sensibilisation aux langues étrangères.

Nous affirmons que la difficulté des langues ethniques présentera toujours un obstacle pour de nombreux élèves qui tireraient cependant profit de la connaissance d'une deuxième langue. Nous sommes un mouvement en faveur d'un enseignement efficace des langues.

4 PLURILINGUISME
La communauté espérantophone est une des rares communautés linguistiques à l'échelle mondiale dont tous les membres sont, sans exception, bilingues ou plurilingues. Chacun a fait l'effort d'apprendre au moins une langue étrangère jusqu'à un niveau suffisant de communication. Dans de nombreux cas, cela conduit à la connaissance et à l'amour de plusieurs langues et, en général, à un élargissement de l'horizon personnel.

Nous affirmons que les locuteurs de toutes les langues - celles qui sont largement diffusées et celles qui le sont moins - devraient jouir d'une réelle possibilité d'apprendre une deuxième langue et de l'utiliser comme moyen de communication de haut niveau. Nous sommes un mouvement en faveur de l'octroi de cette possibilité à tous.

5 DROITS LINGUISTIQUES
La disparité de pouvoir entre les langues est de nature à susciter une constante insécurité linguistique, voire même l'oppression directe par la langue pour une grande partie de la population mondiale. Dans la communauté espérantophone, que leurs langues maternelles soient largement diffusées ou non, qu'elles soient officielles ou non, toutes les personnes se retrouvent sur un terrain neutre grâce à la volonté réciproque de réaliser le compromis. Un tel équilibre entre les droits linguistiques et les responsabilités constitue un point de référence pour la recherche et l'évaluation d'autres solutions à l'inégalité et aux conflits linguistiques.

Nous affirmons que les disparités importantes de pouvoir entre les langues minent les garanties - exprimées dans tant de textes internationaux - d'égalité de traitement sans discrimination fondée sur la langue. Nous sommes un mouvement en faveur des droits linguistiques.

6 DIVERSITÉ LINGUISTIQUE
Les gouvernements nationaux tendent à traiter la grande diversité des langues dans le monde comme un obstacle à la communication et au progrès. Dans la communauté espérantophone pourtant, la diversité linguistique est vécue comme une source permanente et indispensable d'enrichissement. Par suite, chaque langue, comme toute espèce vivante, est porteuse de valeurs et digne de protection et de soutien.

Nous affirmons que les politiques de communication et de développement, si elles ne sont pas fondées sur le respect et le soutien de toutes les langues, condamnent à mort la majorité des langues dans le monde. Nous sommes un mouvement en faveur de la diversité linguistique.

7 ÉMANCIPATION HUMAINE

Chaque langue libère et entrave à la fois ses usagers, en leur donnant la possibilité de communiquer entre eux, mais en leur empêchant la communication avec d'autres. Élaboré comme un moyen de communication universellement accessible, l'espéranto est un des grands projets d'émancipation humaine qui fonctionnent - un projet destiné à permettre à chaque citoyen de participer individuellement à la communauté humaine, en conservant son profond enracinement dans son identité culturelle et linguistique propre, mais non limité par celui-ci.

Nous affirmons que l'usage exclusif des langues nationales pose inévitablement des limites aux libertés d'expression, de communication et d'association. Nous sommes un mouvement en faveur de l'émancipation humaine.

Prague, juillet 1996